Nos sens, l’apprentissage et le stress

Si le constat est que le stress fait partie intégrante de nos vies, qu’en est-il de la capacité de nos sens à réagir au stress ?

Il est vrai que nos sens peuvent être entraînés. Cependant, l’hormone du stress, le cortisol, tend à bloquer complètement l’habileté qu’ont nos sens à de développer.

Des études avaient déjà démontré que le stress pouvait avoir un impact négatif sur notre mémoire. On sait maintenant que le stress va avoir un impact sur la qualité de nos perceptions sensorielles.

30 sujets ont étudiés dans le contexte d’une étude récente. La moitié d’entre eux ont reçu une dose moyenne de cortisol et l’autre moitié a reçu un placébo.

On a évalué la capacité discriminatoire de récepteurs cutanés spécifiques. Si l’acuité tactile s’est améliorée chez les sujets du groupe placébo, ceux qui ont reçu le cortisol n’ont vu aucun gain dans leur acuité tactile.

Ce qui avait déjà été démontré, c’est que le cortisol avait diminué la force des connections synaptiques et, par ricochet, la plasticité cérébrale.

Il faut tenir en compte que les sources de stress peuvent être répertoriées selon trois grands axes : physique, biochimique et mental. C’est alors dans la complémentarité que l’on obtient les meilleurs résultats pour la performance.

http://neurosciencenews.com/stress-learning-senses-5942/

Commentaires

commentaires

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply:







3 étapes pour potentiellement 10 à 15 ans de qualité de vie de plus !

x